klein lettertype groot lettertype groter lettertype
 Etude d'infiltration des sols
Minimize

Dans le cadre de grands projets de construction de nouveaux bâtiments ou pour le développement de lotissements, il est vivement conseillé de procéder à une étude d’infiltration du terrain ciblé en vue de prévenir toute nuisance dommageable. La Région flamande dispose depuis 2004 d’un arrêté (*) prévoyant l’application de dispositions particulières à l’infiltration et à l’amélioration du drainage de l’eau de pluie réceptionnée. La Région wallonne prévoit quant-à elle de s’y aligner dans un avenir proche.

Une étude d’infiltration comprend une description détaillée du site et des sols. Les risques liés à l’emplacement des constructions sont estimés au départ de la cartographie des données prises sur le terrain.

Une étude approfondie du profil du sol est réalisée au départ de plusieurs forages au cours desquels sont déterminés:

  • la nature des couches pédologique,
  • la perméabilité du sol,
  • la hauteur d’emplacement de la nappe phréatique et ses fluctuations.

L’analyse de ces informations permet à la fois de localiser et de dimensionner les zones préférentielles d’infiltration ainsi que les zones tampons.

L’étude est réalisée suivant les exigences spécifique du propriétaire et/ou de l’entrepreneur, en tenant compte du design et de l’architecture prévue.

Liste des méthodes proposées par le SPB-Environnement:

  • La méthode porchet
  • La méthode tarrière
  • La méthode tarrière inversée

(*) Arrêté du Gouvernement flamand établissant un règlement urbanistique régional concernant les citernes d'eaux pluviales, les systèmes d'infiltration, les systèmes tampons et l'évacuation séparée des eaux usées et Pluviales.

Bezoekers vandaag: 8979   Aantal bezoekers momenteel on-line: 137